Conception parasismique des bâtiments neufs et mise à niveau parasismique des bâtiments existants

Les outils du web pour votre efficacité professionnelle
juin 23, 2022
Sécurité incendie dans tous les bâtiments
juillet 18, 2022

Conception parasismique des bâtiments neufs et mise à niveau parasismique des bâtiments existants

CONTEXTE GÉNÉRAL :

Le séisme d’Ardèche du 11 novembre 2019, de magnitude 5.4, a rappelé que la France est sismique.

Des tremblements de terre d’une magnitude supérieure à 5 peuvent s’y produire et entraîner des dommages graves aux constructions, voire des pertes de vies humaines. Le séisme d’Amatrice
(Italie) du 24 août 2016, d’une magnitude à peine supérieure, a causé la mort de 300 personnes. Or il est possible de concevoir des bâtiments résistant à tous les séismes pouvant se produire en France, d’où la réglementation portant sur la protection parasismique des bâtiments.

La dernière version est applicable depuis le 2 avril 2022. Elle sera présentée lors de la formation, de même que les principes fondamentaux de la conception architecturale parasismique d’un bâtiment et les principales dispositions constructives.
Les constructions existantes présentent souvent une forte vulnérabilité vis-à-vis des tremblements de terre. A l’occasion de certains travaux, leur mise à niveau parasismique est obligatoire. Elle est facultative dans d’autres cas. L’architecte pouvant être appelé à en assurer la maîtrise d’œuvre, il est important qu’il acquière des connaissances spécifiques dans ce domaine.

Il est important de réaliser que le comportement dynamique des ouvrages lors d’un séisme (amplitudes d’oscillation plus ou moins grandes, sollicitation excessive ou modérée des éléments de structure, torsion du bâtiment,…) dépend entièrement de la conception architecturale. L’ingénieur calcule ensuite la structure pour le comportement résultant du projet, qu’il soit optimal ou pénalisant. Mais à la différence du calcul des structures habituel, le calcul aux séismes comporte de nombreuses incertitudes et approximations, en raison desquelles il ne garantit pas l’absence de dommages graves lors d’un séisme fort. En outre, il est évidemment plus judicieux d’éviter les problèmes plutôt que de calculer la structure pour y résister.

Milan ZACEK est enseignant à l’Institut Supérieur du Bâtiment et des Travaux Publics (ISBA-TP). Jusqu’en 2008, il a enseigné à l’Ecole d’Architecture de Marseille. Architecte et ingénieur de formation, il est expert en construction parasismique et participe à de nombreux groupes de travail, missions d’expertise et actions de formation et d’enseignement dans ce domaine au niveau national et international. Il est à l’origine ou a participé à des ouvrages de référence dans le champ de la conception parasismique

Objectifs :

  • Former à la conception des bâtiments capables d’optimiser leurs oscillations sismiques afin de réduire les efforts qu’ils subissent et d’améliorer leur fiabilité vis-à-vis de l’action sismique.
  • Familiariser avec les obligations découlant de la nouvelle réglementation parasismique en ce qui concerne les bâtiments neufs et existants.
  • Familiariser avec les principales dispositions constructives parasismiques réglementaires, relatives aux différents types de construction. L’expérience montre que celles-ci sont aussi importantes pour la résistance des ouvrages que le dimensionnement aux séismes.
  • Donner une vue d’ensemble de la protection parasismique des bâtiments existants, permettre de choisir une stratégie de protection adaptée et connaître les principales techniques de renforcement préventif

Durée : 2 jours soit 14 heures

Tarif : à définir

Public ciblé : Architectes et techniciens du bâtiment.

Prérequis : Capacité à concevoir un projet de bâtiment.

Dates et lieux : à définir

Les organismes pouvant prendre en charge la formation :

Lien vers le calendrier des formations 2022