La lumière artificielle dans le projet architectural – niveau 1 –

Isolation phonique en éco-construction
décembre 15, 2022
Sécurité incendie dans tous les bâtiments
décembre 15, 2022

La lumière artificielle dans le projet architectural – niveau 1 –

CONTEXTE GÉNÉRAL :

La lumière est profondément attachée à l’architecture et au paysage. Naturelle, elle joue sur les volumes, révèle, rythme, glisse, éternellement changeante et furtive.

Artificielle, elle redéfinit le bâti, l’extrait du néant obscur, le magnifie.
A la croisée de nos préoccupations contemporaines, la lumière est source et conséquence d’enjeux majeurs liés au développement durable : les économies d’énergie, la santé, le bien-être, la qualité d’usage.

Après un siècle illuminé, le XXIe sera peut-être celui de la nuance, du mieux voir plutôt que du tout voir, celui de la maîtrise des ambiances.
Dans la perspective d’une démarche globale, en architecture et paysage, la lumière devra utiliser au mieux les potentialités de l’environnement immédiat (masques, végétation etc.) tout en veillant à minimiser la consommation en énergie. Ainsi, l’écriture même des bâtiments et des paysages pourrait s’en trouver renouvelée.

Le formateur Bigot Sylvain est concepteur lumière et Scénographe (espace urbain). Il a 20 ans d’expérience dans l’éclairage urbain et paysager.

Objectifs :

  • Identifier les fondamentaux de l’éclairage et sensibiliser aux enjeux de l’éclairage dans l’architecture
  • Comparer les effets de la lumière
  • Conseiller sur les différentes ambiances et mises en scènes possibles grâce à la lumière 

Durée :   1 jour soit 7 heures

Tarif : à définir

Public ciblé : 

  • Architecte DPLG
  • Architecte du patrimoine

Prérequis :

  • Avoir une expérience de “terrain” en construction neuve ou en réhabilitation
  • Être sensible aux enjeux de la lumière architecturale

Dates et lieux : à définir

Les organismes pouvant prendre en charge la formation :

Lien vers le calendrier des formations 2023